Il faut que je transpire beaucoup pour perdre du poids plus rapidement.

Voilà une idée fausse que l’on entend souvent. Courir ou réaliser une activité physique avec un surplus de couches ou avec des vêtements non respirant dans le but de perdre rapidement du poids n’apportera pas les résultats escomptés.

Bien qu’il y ait effectivement une perte de poids significative observée après l’effort, celle-ci n’est en réalité qu’une perte d’eau due à la transpiration, le poids perdu sera donc repris lors de la réhydratation effectuée après l’exercice. D’autre part cette technique peut s’avérer « risquée » car elle peut conduire à la déshydratation au cours de l’effort si l’apport en eau n’est pas suffisant au cours de celui-ci. Toutefois le fait de transpirer beaucoup aide à éliminer les toxines produites par le corps et permet de faire circuler les fluides au sein de celui-ci, ce qui va permette de déloger les graisses stagnantes.

Alors plutôt que de vous sentir mal au cours de vos activités physiques, je vous conseille de compléter celles-ci par une séance de sauna/hammam le cumul des deux vous permettant d’avoir les mêmes résultats en prenant plus de plaisir dans le sport et en ajoutant un aspect relaxation après celui-ci.

La marche nuit à un entraînement de course à pied !

Tout dépend de votre niveau d’expérience en course à pied et de la conception de vos séances d’entrainements. Si vous courez des semi-marathons, la marche pourra être abordée dans l’entrainement en exercice de transition lors d’un travail d’amélioration de la VMA (vitesse maximal aérobie) mais à ce niveau là  cette marche n’apportera pas en elle même pas de progression.

Par contre si vous n’avez jamais couru, alors introduire de la marche dans vos séances de running n’en sera que plus bénéfique. Malheureusement la crainte du regard des autres et la conception que l’on se fait de la course à pied font que l’on ne voit pas de personnes marcher ou en tout cas pas au bon moment. Je m’explique dans votre tête vous prévoyez de courir ce week-end vous prévoyez donc de partir 1 heure faire un footing. Au bout de 10 minutes malheureusement il ne vous est plus possible de courir, souffle coupé, jambes lourdes, parfois la tête qui tourne un peu. Vous venez de brûler les étapes, la course a pied n’est pas innée contrairement à ce qu’on pourrait penser, vous vous sentez « nul », vous êtes démotivé, en plus vous marchez et avez la sensation que de ce fait tous le monde vous regarde ! «  Ah ah regarde,  il marche ! ». Il faut prendre conscience que comme dans toute activité il y a une progression à suivre pour s’améliorer. Sans entraînement on n’est pas capable de courir 1 heure en continues.

C’est donc à ce moment que  la marche entre en compte dans une séance de running lorsque l’on débute.

On part toujours pour courir 1 heure voir même plus, par contre on va alterner par exemple 10 minutes de course à un rythme où on peut maintenir une conversation puis 10 minutes de marche. Et petit a petit on va venir diminuer le temps de marche entre les courses (ceci n’est qu’un exemple de progression d’entrainement pour la course a pied). Et petit à petit on va pouvoir réaliser des séances plus longues de course à pied. Au lieu de tenir « seulement 10, 15,20 minutes » avant de rentrer à la maison vous allez pouvoir, grâce à la marche, courir l’équivalent d’une 1heure mais en fractionné. Et vous rentrerez chez vous certes fatigué mais fiers d’avoir pu passer autant de temps à courir. Quant au regard des autres, il vous paraîtra moins inquisiteur car vous savez maintenant que eux aussi sont passés par là.

 
%d blogueurs aiment cette page :